Marseille hivernal

... c'était l'odeur de la mer qui arrivait alors, et avec elle l'odeur des poissons. J'arrivais sur le port, l'air se refroidissait peu à peu. Malgré le froid, le soleil se faisait toujours ressentir, et à mesure que j’avançais je sentais ses rayons et sa chaleur taper ma nuque.